giovedì 13 marzo 2014

Un frammento da «Sexe, Race et Pratique du Pouvoir»

L'entrée des minoritaires dans le domaine théorique ne conduit pas à proprement parler à un "affinement" ou à une "diversification" des connaissances. Cela certes peut se produire, mais l'essentieln'est pas là, il est dans le bouleversement des perspectives, dans la subversion qu'ils introduisent. [...] Ces textes minoritaires, dont déjà la publication n'est pas aisée, sont à leur parution considérés à la fois comme légers et dangereux, comme plaisanterie de plus ou moins bon goût et menace. Mais après, il n'est plus jamais question de poser les problèmes de la même façon qu'antérieurement (Colette Guillaumin, Sexe, Race et Pratique du Pouvoir, Côté-femmes, 1992).

1 commenti:

sgg ha detto...

Grazie! Che dire se non sperare di vedere presto CG tradotta in italiano, letta, discussa? Aggiungo un altro pezzettino: De l’entrée des minoritaires dans la théorie les sciences humaines y ont gagné la connaissance que les groupes sociaux sont les fruits de relation et non les seuls « éléments » de ces relations.Des opprimés vient la contestation radicale qu’on puisse penser le monde en termes d’essences. D’eux surgit le savoir que rien ne se passe qui ne soir histoire.